Jeanne bavarde

#JeanneBavarde : comment fabriquer et entretenir son bois flotté

15 mars 2017

Vous vous souvenez de mon idée déco upcycling sur la réalisation d’un serre-livres en bois flotté? Je vous avais promis quelques conseils sur le bois flotté dans ce billet. Et il faudra m’excuser d’avoir mis un peu de temps à vous écrire lesdits conseils (mais j’ai une bonne excuse : on ne peut pas refuser un week-end découverte dans le Pays de Fayence!).

Assez attendu et passons aux conseils techniques spécial bois flotté : comment faire soi-même ou entretenir son bois flotté?

Bois flotté ramassés au Lac de Carcès

 

En fait qu’est-ce que le bois flotté ? Cette appellation désigne tout bois qui a été transporté par les mers, les océans mais aussi les rivières ou toutes étendues d’eau. Cela implique un long séjour dans l’eau salée ou douce.

Le bois flotté peut provenir de branches d’arbre, d’éléments de maison, d’objets en bois, palettes, épaves charriés par les flots.

Dans notre petit coin de Provence verte, nous avons la chance d’avoir une étendue d’eau connue : Le lac de Carcès. Elle est propice à la randonnée et la pêche, ou j’ai pu faire ma récolte de bois flotté pour réaliser mon serre-livres. J’ai voulu lui garder un côté nature, vieilli. C’est pourquoi, je lui ai laissé ses couleurs d’origine.

Lac de Carcès1

Maintenant, on va passer aux choses sérieuses pour que vous puissiez créer votre décoration en toute sécurité et quelques conseils vous seront utiles pour intégrer votre collecte sans soucis dans votre intérieur.

Après une balade au bord de mer, de rivière ou près d’un lac, vous avez ramassé votre bois flotté. Il est préférable de le nettoyer à l’eau pour retirer les impuretés. Mais il peut y avoir des insectes, des petites bêtes à l’intérieur. C’est pourquoi il est recommandé de le traiter avec un produit fongicide et/ou  insecticide ( Xylophène, etc.). Attention ces produits sont nocifs et il est vivement recommander de les utiliser dans une pièce bien ventilée, avec des protections des voies respiratoires et yeux.

Vous trouvez que votre bois flotté est trop foncé ? Petite astuce : plongez le bois dans de l’eau javellisée pendant 24 à 48 heures. Laissez sécher et aérer de manière à faire disparaître l’odeur.

Pour protéger votre création de l’humidité, choisissez du vernis marin. Personnellement, je préfère le côté brut sans vernis. Et pour nourrir votre bois, utilisez du cirage incolore.

Vous n’avez pas de rivières, de mer, d’océan à proximité mais plutôt des forêts. Vous pouvez faire également votre récolte de bois morts qui vont se transformer en « bois flottés ».

 Photo du parcours de santé de Carcès.

Mon petit tas de bois mort après une belle ballade 🙂

Nettoyez vos branches à l’aide d’une brosse à poils durs ou une brosse en acier. Enlevez toutes les écorces puis poncez avec un papier de verre abrasif à gros grain.

Un trempage de 24 à 48 heures dans une eau additionnée de javel est conseillé pour aseptiser mais aussi pour blanchir votre bois.

Après séchage, n’oubliez de désinsectiser comme décrit plus haut.

Pour terminer dans le commerce, vous pouvez trouver si l’aspect ne vous convient pas, des produits vieillisseurs effet bois flottés. Mais bon, pour ma part, je préfère le charme du bois flotté ramassé au cours de balade (et plus écolo!).

 

 Comme quoi avec trois fois rien, on peut se faire des objets de décoration qui sortent de l’ordinaire. DIY et UPCYCLING font bon ménage !

Après ces quelques conseils, je vous donne rendez-vous pour de nouveaux billets. A la semaine prochaine !

  1. Photo prise sur le site http://www.colinmaire.net/grands-lacs-france/grands-lacs-sud-france/lac-carces-grand-lac-public-var/

 

Vous apprécierez également

2 Commentaires

  • Répondre LE BARON Jean Pierre 8 juin 2019 at 13 h 50 min

    Bonjour
    Nous avons fait l’acquisition d’un bar fabriquer en bois flotté de carcasse de bateau & nous souhaiterions avoir des conseils
    pour entretenir ce bois .
    Merci part-avance du conseil que vous nous apporterez si il y en à .

    • Répondre Jeanne s'amuse 8 juin 2019 at 16 h 39 min

      Bonjour Jean Pierre,
      Votre acquisition est plus imposante que mes bouts de bois récoltés. Cependant la manœuvre d’entretien est la même que décrite dans mon article. Il faut en premier s’assurer qu’il n’y a pas de petites bêtes qui ont investi les trous de votre bois flottés. Achetez pour cela des produits fongicides, comme décrits, dans le commerce. Attention à la manipulation de ces produits, toujours à l’extérieur ou dans une pièce très bien ventilée. Puis vous avez le choix de laisser brut, de peindre ou de vernir, vous trouverez toutes les peintures adéquates dans les magasins de bricolage. Je vous conseille d’aller prendre un maximum d’idées sur internet.
      Je vous souhaite une belle réfection

    Répondre