Jeanne bavarde

#JeanneBavarde : DIY et Upcycling font bon ménage dans notre quotidien

16 août 2017

Bonjour à tous(tes),

Aujourd’hui pour notre rendez-vous hebdomadaire, j’ai envie de vous partager un peu de notre mode de vie. Nous sommes une famille « bricolo ». Dans la famille, on demande le père « super bricolo », le mère « bidouilleuse », la fille « couture et tendance » et même la grande-mère « peinture artistique ». Depuis toujours nous pratiquons la « récup ».

Donc au fond, notre philosophie de tous les jours est le Do it Yourself  avec un zeste de Upcycling. Mais à quoi renvoient ces deux termes Anglophones très présents et de plus en plus tendance?

L’Upcycling  met en application la célèbre maxime « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » d’Antoine Lavoisier.  C’est l’action de recycler les produits ou les matériaux qui arrivent en fin de vie pour les revaloriser, leur donner une seconde vie de qualité ou d’utilité supérieure. En conséquence, il ne faut pas le réduire à une simple méthode anti-gaspi : penser l’upcycling permet de développer une philosophie de vie responsable, plus respectueuse de son environnement.

Le DIY ou Do it yourself consiste à faire soi-même ses produits, ses objets etc. au lieu de les acheter « tout-fait ». Le Do it Yourself n’est pas seulement une mode que l’on pourrait voir dans tous les catalogues féminins. Il s’est développé au fils des années et trouve des influences dans divers mouvements tels que les punks, les castors et même chez les geeks ! On y reviendra dans un autre billet si cela vous intéresse.

Vous l’aurez deviné au travers de mes billets, ces deux mouvements me séduisent et m’ont permis, peu à peu, de repenser mon quotidien, ma consommation, voire même ma définition du bonheur.

Pour le plaisir, je vous mets mes dernières créations sur le thème :

  • une armoire du début du 20ème siècle en bois très foncé, qui traînait au fond d’un garage a été revisitée : Nous avons remplacé les vitres en devanture par des panneaux de bois collés. Un bon ponçage s’est imposé puis peinture avec cire pour la finition. Les rameaux d’olivier ont été au préalable dessinés avec l’aide d’un pochoir que vous pouvez trouver dans tous les magasins de bricolage. Puis nous avons fait appel au peintre de la famille pour donner vie aux olives et au feuillage.

 

  • que dire d’une commode, 4 tiroirs, trouvée au fond d’un grenier sous un enchevêtrement de bric à brac. Cependant elle était en bois très foncé, comme nos ancêtres les aimaient au début du siècle dernier…  Il a fallu un bon décapage dès lors que notre chère commode, bien qu’en bois noble (noyer), n’en était pas moins très vernie ! Après la phase de décapage, nous avons eu une mauvaise surprise: le bois était très abîmé et consolidé avec clous et tiges métalliques. On a décidé de quant même la garder et de la moderniser lui donnant une patine (grâce à une peinture bois claire, très claire et une cire). Aujourd’hui, elle trône fièrement dans la véranda. L’aloé véra, sur son dessus, se porte à ravir et ne cesse de grandir. Bientôt, il va falloir lui trouver une autre place, ou faire du Diy ou  Upcycling avec lui aussi. Avez vous des idées?

  • notre recyclage ne s’arrête pas là ! Le jardin a aussi subit la tendance Upcycling . Dans notre version récupération de palettes nous citons : notre potager et notre barrière et son portillon
  • pour prendre soin des insectes, rien de tel qu’un hôtel  à insectes
  • Comment apporter de la verdure dans un coin du jardin qui ne reçoit pas les rayons du soleil ?  Et oui ! Cela existe même dans le sud de la France. Le choix des plantes, c’est imposé tout seul : le Lierre. Après avoir récupéré des fûts en bois, en fin de vie, chez un ami viticulteur, les avoir coupé en deux, le lierre a pu rejoindre son nouveau pot de fleur.

  • qui dit Jardin, terrasse, dit également coin repas et coin détente. Notre terrasse ombragée a été embellie par les suspensions plantes en macramé
  • Pour notre petit coin repas quoi de mieux que des tabourets hauts dénichés au vide grenier du coin avec 3 euros et six sous. La table a été confectionnée par « super bricolo » avec des matériaux de récupération.  Qu’est ce qui se cache dans le pied central de la table? Une découpe de vieille poutre de cheminée. Sur la table, j’ai choisi des carreaux de Salernes en Provence . Pour l’occasion, j’avais trouvé des carreaux déclassés avec de légers défauts en lot donc beaucoup moins onéreux.

Vous constaterez comme moi que dans notre société ou la notion d’environnement prend tout son sens, upcycler, recycler est un réel choix de vie, écologique et économique. De nombreux artistes se sont d’ailleurs emparés de cette tendance pour créer leurs œuvres.

L’upcycling et le Diy nous promettent de beaux jours pour nos produits, nos matériaux qui arrivent en fin de vie en leur offrant une seconde vie et quelle vie !

Et si on se mettait à rêver ! Un monde sans déchets d’ici quelques années….

J’espère que mon billet aura retenu votre attention et je vous dis…. à la semaine prochaine!

Vous apprécierez également

Aucun commentaire

Répondre